Projet « Inula montana »

Inula_montana_general_vue1

Description

Ce projet a pour objectif la valorisation de la biodiversité du territoire local (Parc Régional du Luberon) par l’étude d’une plante de la médecine traditionnelle provençale Inula montana utilisée dans les mêmes indications qu’Arnica montana, plante menacée et difficilement cultivable. Inula montana pourrait constituer une alternative à l’utilisation d’Arnica montana.

Les travaux porteront sur l’analyse des caractéristiques de croissance et de développement de la plante sauvage sur trois sites témoins identifiés sur le territoire du Parc du Luberon, la définition des conditions édaphiques et climatiques, la réalisation d’études phytochimiques et cytologiques.

Les profils phytochimiques d’Inula montana seront établis par UPLC et comparés à ceux d’Arnica montana pour laquelle les constituants sont connus grâce à des études metabolomiques.

La connaissance de la biologie de la plante permettra de déterminer les conditions favorables à sa domestication et à l’optimisation de la production des molécules d’intérêt.

La mise au point de l’extraction des principes actifs sera effectuée selon des procédés respectueux de l’environnement. Enfin le développement de formulations innovantes à visée anti-ecchymose et anti-traumatique seront envisagées.

Ces travaux doivent permettre d’ouvrir de nouvelles perspectives à l’agriculture de moyenne montagne dans un contexte où « le vivant » est appelé à retrouver sa place dans la société d’aujourd’hui.

+ Ce projet est soutenu par un travail de thèse (2014-2017)

+ Partenaires :

  • Parc Régional du Lubéron
  • Université Aix Marseille (Laboratoire de Pharmacognosie)
  • Plateforme de microscopie de l’INRA PACA.

+ Financement :

  • UAPV
  • Région PACA
  • Tersys

English : The objective of this project is to give value to the biodiversity present in Parc Régional du Luberon through studying Inula montana, a plant that owns its place in provencal traditional medicine. Inula montana is used in the same indications as those of Arnica montana. As the latter is difficulty cultivated and threatened, Inula montana may constitute a potential alternative. The work will focus on analysing the growth characteristics of the wild plant on three identified control sites localised on the territories of Parc Régional du Luberon and on defining the endaphic and climatic requirements. The project aims also to realize cytological and phytochemical studies of the plant. Moreover, the phytochemical profile of Inula montana will be established by UPLC and compared to that of Arnica montana whose constituents are already known through metabolomic analysis. Biological knowledge of the plant allows the determination of the favourable conditions for its domestication and optimization of production of molecules of interest. The extraction of active compounds will be conducted using environmental-safe methods. Innovative formulations intended as anti-bruising and anti-traumatic may be proposed. This work permits us to open new perspectives concerning agriculture in mountains with average elevations within a context that allows a living organism to have its place in today’s society.

2 réflexions au sujet de « Projet « Inula montana » »

  1. Bonjour,

    Simple drômoise ordinaire, est-il possible de suivre l’avancement de la thèse (publications intermédiaires, articles…) ?
    Les Inula montana sont en fleurs près de chez moi, j’ai très envie de tenter un macérât huileux, mais je voudrais avoir une idée de la réalité des propriétés de la plante,
    très belle journée,
    cordialement
    Marie-Sylvie Degueurce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *